La Naissance des Mamans

Se faire aider, c’est nécessaire et ça s’apprend !

Beaucoup de jeunes mamans ont oublié le principe comme quoi "il faut un village pour s'occuper d'un enfant", et peu savent à quel point il est important de bien vivre la période du post-partum ! Et pour cela, il faut de l'aide, vraiment ! Mais comment accepter de se faire aider quand on veut tout gérer, quand on a l'habitude de se penser nulle si tout n'est pas parfait ! Je cherche dans cet article à vous convaincre de la nécessité de vous faire aider, et vous donne quelques pistes pour le faire au mieux pour vous et vous seule !

Vous vous sentez débordée depuis que vous avez un bébé ?

Vous culpabilisez parce que, en soi, ça ne parait pas si compliqué, et pourtant vous êtes épuisée, moralement et physiquement ?

Mais vous, vous avez toujours aimé les challenges ! Vous VOULEZ y arriver !

Peut-être même pensez-vous que votre réputation est en jeu ? Étre une maman sereine, une femme toujours en forme, élégante et sexy, les autres y arrivent, alors pourquoi pas vous ?

STOP !! Arrêtez d’abord de vous comparer aux autres !

Aucune n’a la même histoire, aucune n’a vécu la même grossesse, aucune n’a eu le même accouchement, aucune n’a les mêmes taux d’hormones, le même corps, aucune n’a le même conjoint, les mêmes soucis, le même bébé ! RIEN n’est comparable !!

Peut-être même sont-elles beaucoup plus aidées, celles dont vous enviez la sérénité ! Grands-parents, amis, femmes de ménage, moyens financiers, état de santé etc… rien n’est comparable ! Sans compter l’histoire familiale, l’éducation et les modèles que chacune a eus !

Bref, c’est la 1ère condition pour vous sortir de la déprime et de la culpabilité de ne pas être au top de votre forme : arrêtez de vous comparer !

Ensuite, prenez le temps de réfléchir à l’aide pratique que vous pourriez trouver, mais surtout à l’aide que votre ego (et oui, toujours là, lui !) pourrait accepter .

Ce n’est pas toujours facile de mettre des mots sur nos besoins réels, d’être claire avec nos priorités. Hors c’est fondamental !

Qu’est-ce qui est le plus important pour vous ?

Prouver à vos amis, à votre famille que vous êtes une super woman, ou bien profiter surtout des bons moments avec ce bébé que vous avez désiré, et qui va grandir si vite !

Ces moments sont irremplaçables, ils ne se reproduiront jamais avec ce bébé-là, et la qualité de votre relation avec lui se construit maintenant !

De même, cette période après la naissance d’un bébé est toujours une remise en question du couple, de la place de chacun, les relations évoluent, et il ne faut surtout pas rater ce tournant !

Alors comment faire ?

1/ Lister vos priorités.

De quoi avez-vous le plus besoin pour vous sentir bien (ou mieux) ? de sommeil ? de contacts sociaux ? de compagnie chez vous ? de sport ? ou seulement de pauses sans bébé ? de temps pour vous, pour lire, pour des soins etc.. Mettez-le par écrit, ça deviendra plus concret …

Toutes les femmes n’ont pas les mêmes besoins fondamentaux, ce ne sont pas les mêmes choses qui nous manquent !

Qu’est-ce que vous aimez faire, et qu’est-ce que vous détestez faire ? la cuisine ? le ménage ? le linge ? les balades au jardin ?

2/ Qui peut vous aider et quand ?

Osez vous souvenir des offres qu’on vous a faites et auxquelles vous avez répondu :  » non, pas de problème, t’inquiètes, je gère ! »

Faites-vous une liste écrite des personnes disponibles, soit de temps en temps, ponctuellement, soit régulièrement, avec leurs disponibilités, leur n° de tél à avoir sous la main.

Ensuite écrivez ce qui vous bloque à re-lancer ces offres, ou à demander simplement ? Qu’est-ce que vous risquez ? Qu’on vous dise « non », et alors ! C’est normal ! Mais n’oubliez pas que les autres ne peuvent pas deviner vos besoins si vous ne les exprimez pas, et que par ailleurs, ils ont leurs raisons de vous dire non éventuellement.

Prenez des décisions. Si votre belle-mère vous dit, « je ne peux pas cette semaine », au lieu de la critiquer, fixez tout de suite une date avec elle, et faites-lui préciser si elle peut vous aider 2hde suite ou toute une journée, et osez lui demander l’aide dont vous avez besoin : soit garder bébé, soit faire des courses, soit venir cuisiner ou étendre le linge…

3/ faites vos comptes.

Parfois on se bloque en pensant que ce n’est pas possible de payer des aides, mais sans raisonner en priorités. Vous vous faites un devoir de payer vos mensualités de crédit régulièrement, mais en fait qu’est-ce qui se passerait si vous repoussiez une échéance, comme prévu par la loi ?

Ca vous permettrait peut-être de payer une babysitter pour sortir en amoureux, ou quelques heures de ménage ? Ou le billet de train de votre cousine au chômage qui serait ravie de venir vous aider ? Ou quelques séances pour vous avec un coach ou un psychologue ?

Il y a plein de dépenses qu’on peut repousser, tellement de choses qui sont moins importantes que votre santé mentale et physique !

4 / N’attendez pas d’aller mal, vous-mêmes ou votre couple, pour vous faire aider.

C’est le coeur de mon métier actuel de coach !

Je peux vous accompagner à retrouver l’énergie dont vous avez besoin dans votre vie de maman, à faire vos choix de parentalité, à mieux comprendre votre enfant, à moins vous énerver ou culpabiliser, à transformer complètement votre quotidien de maman pour plus de fluidité, plus de moments de joie.

N’attendez pas, prenez rendez-vous pour un appel découverte gratuit qui vous permettra de poser vos valises, et de faire le point sur votre besoin d’accompagnement, sans aucune obligation.

Vous pouvez aussi trouver tous les détails de mes accompagnements en cliquant ICI.

En conclusion,

J’espère que ces quelques idées vous aideront à ne pas rester bloquée dans votre mal-être, et prendre des décisions pour aller mieux, être plus sereine, vous sentir moins étouffée par la charge du quotidien, retrouver des plaisirs qui vous ressourcent.

Si cet article vous a interéssée, n’hésitez pas à vous abonner pour recevoir les prochains articles.

Vous pouvez aussi le partager à d’autres mamans, et me donner votre avis en commentaire.

Vous pouvez aussi me rejoindre :

-sur Facebook : La Naissance des Mamans

– sur Instagram : @la_naissance_des_mamans

-Ou venir retrouver d’autres mamans sur le groupe privé Facebook « Etre une Maman Heureuse »

A bientôt,

Martine de Vigan

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le sur vos réseaux sociaux !

4 commentaires

  1. Super cet article avec des outils bien concrets, comme j’aime !
    J’ai listé mes priorités et je me suis sentie déjà beaucoup mieux ! Sans rire, rien que ça soulage énormément.
    Posé les choses est essentiel.
    Maintenant, on continue avec les contacts, merci Martine !

    • Super si ça t’a donné des idées ! En fait ul faut régulièrement revenir dessus, pour adapter a la fois a tes besoins et aux possibilités de ton entourage..

  2. GENIAL!!! J’ai commencé à faire la liste de mes priorités et je vais l’afficher dans la maison pour la relire à chaque fois que je vais repartir la tête dans le guidon avec les enfants. Quant aux comptes, depuis la naissance de notre plus jeune fille je me suis créé un « fond » de réserve pour les besoins de garde des enfants. Mais je vais voir à y rajouter les urgences bien-être!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.