La Naissance des Mamans

Diversification alimentaire classique, quand, comment ?

Vous etes jeunes parents et vous ne vous y retrouvez pas dans les injonctions alimentaires ? Votre pediatre vous a dit de commencer, mais votre bébe refuse ? Comment faire ? Par quoi commencer ? Cet article vous aidera à comprendre les enjeux, et a vous deculpabiliser si rien ne se passe comme prévu.

Votre bébé va bientôt commencer la diversification des aliments ? Super !

C’est un moment que certains parents attendent avec impatience, entre autres les papas de bébé allaités, qui sont parfois frustrés de ne pas participer à nourrir leur bébé. C’est le cas chez vous aussi ?

Mais parfois, cette attente est amplifiée, accélérée par la vue des rayons de petits pots dans les magasins, tous avec des noms attirants. Devant ce choix infini, on se demande « tu crois qu’il aimera ça ? »

Je suis personnellement de plus en plus en faveur de ce qu’on appelle la DME (diversification menée par l’enfant).

Mais aujourdhui, je voudrais aborder le cas le plus fréquent , d’une diversification dite « classique ».

Un peu d’histoire., et, avant de vous dire ce que j’en pense, quelques idées pour situer ma réflexion .

Depuis 50 ans, les pédiatres, nutritionnistes, allergologues et autres chercheurs autour des bébés ont grandement fait évoluer les connaissances sur le développement de la fonction digestive des enfants et des problèmes éventuels qui y sont liés. Il en découle des évolutions au fil des études et des découvertes, qui donnent aux parents l’impression qu’il y a des « modes ». Il est vrai que chaque avancée dans ces connaissances donnent un nouvel espoir pour le développement optimal des enfants, et les pédiatres s’en enthousiasment souvent.

Mais tant qu’il n’y a pas de problème médical particulier, que votre bébé grossit bien, qu’il est en forme, joyeux, curieux et actif, les recommandations restent du domaine de la prévention pour la santé au présent et surtout pour l’avenir.

Pour avoir suivi des bébé originaires de nombreux pays différents, j’ai toujours constaté qu’il y avait cent façons tout-à-fait valables de nourrir les bébés. Selon les ressources disponibles dans ces pays, selon les traditions culinaires aussi.

Voila mes suggestions pour que tout se passe au mieux :

1/ l’âge recommandé par votre pédiatre n’est pas une loi, c’est une suggestion.

L’important est que votre bébé soit prêt. Et de mon expérience, son envie d’autrechose que le lait se manifeste le plus souvent autour de 5 mois, par une excitation quand il vous voit manger, parfois par le rejet du biberon quand il voit d’autres aliments.

Parfois il faut plusieurs mois supplémentaires pour qu’il soit prêt, et ce n’est pas un problème.

2/ Si vous décidez de commencer d’autres aliments, sans que votre bébé n’en manifeste l’envie, et qu’il les refuse, n’en faites pas un problème, et surtout, ne le forcez jamais !

Dans les années 80, j’ai souvenir d’un bébé de ma famille, agé de 3 mois (âge de diversification à l’époque !), qui, de passage chez moi avec sa maman, a nettement manifesté son refus d’un petit pot bien vert d’epinards, en recrachant tout sur ma moquette !

Si votre bébé refuse tout autre chose que le lait, ne vous inquiétez pas. Arrêtez d’essayer, et recommencez tous les 10-15 jours.

3/ les bébés sont casaniers, ils aiment la régularité. Donc aucun problème s’il n’aime qu’un seul fruit ou légume au début. Vous avez …disons 20 ans pour en faire un fin gourmet !

Il est fondamental dès le début d‘avoir du plaisir à manger.

Si vous souhaitez des conseils plus personnalisés, prenez rendez-vous pour qu’on fasse le point ensemble sur vos difficultés. Je vous offre ce 1er rendez-vous gratuitement :

Vous pouvez aussi me rejoindre :

-sur Facebook : La Naissance des Mamans

– sur Instagram : @la_naissance_des_mamans

-Ou venir retrouver d’autres mamans sur le groupe privé Facebook « Etre une Maman Heureuse »

A bientôt,

Martine de Vigan

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le sur vos réseaux sociaux !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.