Accueil Pour tous : parentalité bienveillante, actualités, histoire, Livres, Jeux etc.. Mais..l’année dernière il n’avait pas peur de l’eau !

Mais..l’année dernière il n’avait pas peur de l’eau !

par : Martine de Vigan
57 views
0 Votre commentaire
1

Vous êtes au bord de la mer ? Quelle chance ! Et que d’expériences nouvelles en vue pour votre petit bout !

Ah non ? Il a peur ? Il ne veut pas mettre un pied dans l’eau ?

Vous êtes déçue sûrement, vous vous réjouissiez tant de ces moments à la plage ! Et surtout vous ne comprenez pas ce qui se passe ! L’année derniëre, il adorait ça !

Oui mais…c’était l’année dernière ! Il avait 1 an, 18 mois ou à peine plus !

Cette année, à 2 ans ou autour, à la fois il appris énoooormément de choses, mais surtout, il est plus conscient de son environnement, et de tout ce qu’il ne connait pas !

Le fait est que, si vous vous mettez à sa place, le milieu marin est souvent carrément hostile vu d’un petit haut comme 3 pommes !

L’espace d’abord ! La plage lui semble immense ! la plage, le ciel, la mer forment un espace qui semble infini, surtout pour lui qui a l’habitude de petits espaces, des murs de l’appartement ou de la cour, des arbres ou des barrières du jardin ! Qu’il vive en ville ou qu’il ait un jardin, tout est délimité dans son espace habituel, et là, c’est si grand !

Ensuite les bruits ! Ce qu’on entend est si différent, il ne connait pas ces sons ! Le bruit des vagues, (vous l’adorez, mais c’est un bruit fort qui peut être vraiment impressionnant), les cris des goëlands, des enfants dans l’eau ! Pourquoi crient-ils ? Et tout ce monde ! Comment retrouver Maman dans un tel endroit ?

De plus, marcher dans le sable ou les galets est difficile, ça glisse, on se sent instable ! Et le sable sur les mains, certains détestent ça ! Et tout cet équipement, bouées, lunettes t-shirt anti-uv, créme solaire et chapeau qui le gênent et dont il ne comprend pas l’obligation !

Tout cela, il l’a vécu dans vos bras l’année dernière, ou en tenant votre main, et ses sens ne lui permettaient pas encore de distinguer tous ces détails..

Cette année, il peut ętre terrorisé de voir Papa ou vous entrer dans l’eau et partir nager ! Imaginez, il ne voit plus que la tête, et encore ! et certains ne peuvent pas imaginer votre corps dans l’eau !

mais, avant de partir, il était si enthousiaste, il disait à tout le monde qu’il allait à la mer ! Oui, mais c’était théorique, abstrait, il reproduisait votre enthousiasme, vos mots !

ici ça ne ressemble pas du tout à son livre sur la plage qu’il adore !

Sa réaction de crainte, d’être collé à vous, de ne pas vouloir mettre un pied dans l’eau est normale !

Alors comment faire ?

Surtout, ne vous fâchez pas ! Essayez de ne pas montrer votre déception !…et évitez toutes formes de remarques humiliantes, genre “poule mouillée”, “il a peur de tout” !”etc.. Acceptez ce qu’il ressent, sa crainte est réelle. Prenez le temps..

Surtout ne l’obligez pas à aller dans l’eau le 1er jour, y compris dans vos bras. Vous pourrez d’autant mieux le faire le 2eme ou le 3ème jour que vous aurez respecté sa peur. Et pourquoi faudrait-il absolument aller dans l’eau ? pendant des siècles les humains ne se sont pas baignés par plaisir !

Laissez-le apprivoiser en douceur ce monde nouveau, laissez-le comprendre le plaisir des grands à se baigner meme si ils ont froid ! il faut parfois plusieurs jours, mais c’est rare !

Restez à 1 ou 2 mètres de l’eau, jouez avec la vaguelette qui arrive sur vos pieds, ou allez juste les rincer, en lui montrant qu’on voit vos pieds, vos jambes dans l’eau, que les bras et les jambes de papa sont encore là quand il nage !

Montrez-lui que dans l’eau, les enfants font exprès de tomber…bizarre ! Et qu’ils rient au lieu de pleurer !

Comme toujours, essayez de vous mettre à sa place, si vous n’aviez jamais vu la mer, comment réagiriez-vous ?

Lui ne ressent pas (pas encore !) le sentiment de liberté, d’espace, de beauté, bref de bonheur dont vous avez rêvé toute l’année pour vous détendre ! Ça va venir ! Mais il arrive que ce ne soit que l’année suivante !

Respectez son sentiment, qui vous apprend beaucoup aussi sur l´évolution de votre enfant et sur son sentiment de sécurité ! Ce n’est pas qu’il est “peureux” c’est juste qu’il est dans une phase de son dêveloppement qui ne lui permet pas encore d’être à l’aise partout.

La capacité à affronter ses peurs se construit au fil des années et des petites victoires, et il n’y a aucun bénéfice à vouloir “endurcir” un enfant de 2-3 ans, voire plus ! L’important est que lui comme vous soyiez heureux de ce que vous vivez en vacances, du bien-être et de la recharge d’énergie que ça vous apporte !

Et surtout ne le comparez pas à son cousin, à son frère, au petit voisin ! Il est peut-etre aussi seulement plus sensible aux bruits, à l’espace, ce sera peut-être une grande qualité par la suite ! Attention aux étiquettes, si souvent humiliantes et stygmatisantes, surtout en famille !

N’hésitez pas si c’est possible à le confier à sa grand-mère ou à des amis pour qu’il joue au jardin, au moins certains jours, plutôt que vous gâcher vos moments à la plage si ça ne passe pas en 2-3jours ! Est-ce grave ?

On voit tant de parents énervés et en colère des réactions inattendues des tout-petits… y va-t-il de votre honneur que votre enfant de 2 ans joue dans l’eau ? Est-ce que ça vaut vraiment le coup de le forcer ? Quels résultats en aurez-vous ?

surtout dites-vous que la réaction d’un enfant de 2-3 ans ne veut rien dire sur la suite, et que l’année prochaine, ou même dans quelques mois, il sera probablement le 1er à vouloir se baigner et que vous ne pourrez plus le sortir de l’eau… !

Alors bonnes baignades si vous êtes au bord de la mer !

A bientôt !

Martine de Vigan

0 Votre commentaire
1

Laissez un commentaire

En utilisant ce formulaire, vous acceptez que vos données soient utilisées par ce site, uniquement pour vous répondre .

Ce site utilise des cookies pour vous proposer une navigation plus personnalisée.. Cliquez sur "j'accepte" pour continuer votre navigation J'accepte Lire plus

Voir la page "politique de confidentialité"