La Naissance des Mamans

La peau des bébés

La peau des bébés est une merveille, mais elle n'est pas mature, et donc particulièrement fragile. Comment l'entretenir ? Comment ne pas l'irriter ? Comment la protéger ? C'est le sujet de cet article..

La peau des bébés, on la compare souvent à un vrai trésor ! sa finesse, sa souplesse, son aspect si lisse, souvent sans défaut !

Pourtant, la peau est un organe vraiment fragile aux 2 extrêmes de la vie, et même pour certains toute la vie .

Vous êtes-vous déjà demandé à quoi sert la peau ?

Que savez-vous de cet organe fondamental et extraordinaire ?


Quelques notions sur cet organe génial qu’est la peau :

-D’abord, c’est notre « limite », c’est elle qui définit extérieurement ce qui est « nous-même », et qui reflète notre état intérieur aux yeux des autres .

Ne dit-on pas « être bien (ou mal) dans sa peau « ?

-Ensuite, c’est l’organe qui a la plus grande surface par rapport à notre poids et notre taille. La surface de peau d’un adulte de taille moyenne est de 1.5 à 2m2, et pèse à elle seule 3 à 5kg ! Celle d’un nouveau-né de 3.5kg et 50cm, a une surface de 0.22 m2, soit presque 1.4 m2 !

-C’est un des organes d’échanges entre notre intérieur et l’environnement extérieur, avec la respiration et la digestion. C’est un organe qui absorbe beaucoup de différents éléments et qui en rejette par la transpiration. On dit d’ailleurs souvent qu’elle « respire » !

Elle peut être ainsi la porte d’entrée dans notre corps d’éléments chimiques, de bactéries ou de virus, surtout quand elle est lésée.

-Elle est sur tout le corps le lieu de la sensibilité, au chaud, au froid, au toucher, à la pression, à l’appui des pieds. Sans le toucher, pas de préhension avec les doigts, et impossible de marcher.

-Elle est tellement innervée qu’elle est hypersensible à la douleur, elle nous sert de SOS pour tout risque de perte de ces fonctions que je viens de définir.

-Elle est aussi l‘une des sources principales de plaisir ! et ce plaisir du toucher, des caresses, du contact est nécessaire à notre connaissance de nous-mêmes. En manquer peut entraîner des troubles psychologiques, c’est le cas soit d’enfants abandonnés, soit des personnes seules ou âgées que plus personne ne touche !

-et souvent, c’est par elle (son aspect, sa couleur) qu’on s’aperçoit de problèmes médicaux, que ce soit l’eczéma ou le psoriasis, la déshydratation, l’ictère, certaines allergies, etc..

C’est dire comme il est important d’en prendre soin à tout âge !

Chez les tout-petits, elle n’est pas « mature », comme tous les autres organes ! Son rôle de barrière n’est pas encore suffisant, elle ne sait pas encore sécréter la bonne quantité de graisse protectrice naturelle.

Ce qui implique qu’on fasse extrêmement attention aux produits qu’on y applique (pommades, savons, lotions, parfums) et qui peuvent soit pénétrer dans la circulation sanguine, soit l’irriter et la léser.


Alors, comment prendre soin de la peau des tout-petits ?

Tant que la peau est souple, lisse, « pleine », sans rougeurs, sans boutons, sans érosion, il vaut mieux intervenir le moins possible. Entre autres ça veut dire qu‘il n’y a pas besoin de laver un bébé tous les jours ! Et si on le baigne parce que ça le calme, ou pour le plaisir, il n’y a pas de raison de la savonner, car on risque de décaper sa peau et de déséquilibrer son système de protection naturel. On peut tout-à fait le rincer seulement s’il a beaucoup transpiré, et ne le laver avec un savon naturel, bio, et très doux, qu’une ou 2 fois par semaine.

En principe, la peau des bébés n’a pas besoin de crèmes. C’est seulement en cas d’érosion, de sécheresse, d’irritations que certaines préparations peuvent aider à guérir, ou à soulager la douleur. Parfois ils n’ont besoin de crème que sur une toute petite zone du corps, c’est souvent le cas de l’eczéma.

Sauf prescriptions médicales, achetez les crèmes en pharmacie, car vous serez sûr(e) qu’elles ont été testées sur le plan sécurité et médical, et gardez bien l’emballage ou la notice (et lisez-la !) pour retrouver facilement les composants en cas de problème.

Vous pouvez tout-à-fait aussi utiliser des huiles type olive, amandes, coco, en essayant d’abord sur une toute petite surface pour vérifier l’absence de réaction allergique.

Evitez les mélanges avec une liste d’ingrédients de plus de 5 éléments, type « eau micellaire », dans lesquelles parfois il y a une longue liste de produits chimiques (c’est l’équivalent de quelques gouttes de produit vaisselle dans de l’eau, pas la peine de payer une fortune pour ça) !

Pour nettoyer le siège, un des produits les moins agressifs est le liniment oléo-calcaire, que vous pouvez faire vous-même, mais en sachant que, fait maison, il ne se gardera pas longtemps. Vous pouvez utiliser de l’huile, ou simplement de l’eau et un peu de savon si vraiment besoin.

Un peu d’eau sur le visage le matin est aussi valable que des lotions dites « spéciales » mais dont vous ne contrôlez pas toujours la composition.

Evitez tout ce qui contient des parfums, pas du tout nécessaires et qui peuvent être irritants ou allergisants.

Pensez-y aussi pour les crèmes solaires, c’est un investissement, mais comme vous n’aurez rien dépensé de toute l’année pour ses soins ou très peu, achetez une bonne crème solaire spéciale bébé, sûre, en pharmacie, celles que vous trouvez ailleurs risquent de ne pas être suffisamment vérifiées ni efficaces. Et n’oubliez pas qu’il faut à tout prix éviter de mettre un bébé au soleil avant l’âge d’1 an au moins !


Voilà le principal, qui va d’ailleurs vous faire gagner du temps et de l’argent !! Qu’en pensez-vous ? Comment faites-vous, vous-mêmes ?


Vous pouvez aussi me rejoindre :

-sur Facebook :« La Naissance des Mamans » ou

– sur Instagram : @la_naissance_des_mamans.

-Ou venir retrouver d’autres mamans sur le groupe privé Facebook « Etre une maman heureuse » !

A bientôt,

Martine de Vigan

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le sur vos réseaux sociaux !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.