La Naissance des Mamans

La Naissance des Mamans

Martine de Vigan

Je vous accompagne dans votre vie de maman pour être

pleinement heureuse de votre maternité

L’imprévu, l’inquiétude, l’ennui.. comment gérer les semaines prochaines.. ?

Quelle période incroyable ! Stressante pour beaucoup, très fatigante et difficile, mais aussi tellement intéressante !

Pour moi qui suis très claustrophobe, et qui passe une grande partie de mes journées en dehors de chez moi, ça va être difficile de rester seule à la maison pendant plusieurs semaines ; je fais partie des plus de 70 ans, les premiers confinés, depuis plusieurs jours déjà !

J’essaie de prendre du bon côté la situation actuelle, et c’est ce que je voudrais vous encourager à faire…si possible ! Mais je ne suis pas à votre place et n’ai pas la prétention de comprendre vraiment ce que vous allez vivre avec le confinement des enfants !

Je voudrais seulement, comme toujours, vous donner quelques pistes de réflexion et quelques idées pour occuper vos enfants alors que vous n’avez pas l’habitude de les avoir à la maison en permanence.

Essayons d’être positives et de faire de cette période particulière une expérience enrichissante, pleine de rires et de bonne humeur, avec le moins possible de crises et de pleurs !….Je reconnais, c’est loin d’être facile et il y aura des couacs et des crises !

Votre situation de parents :

La plupart d’entre vous, ne vivent complètement avec leurs enfants que 2 jours par semaine ou moins, et pendant une partie des vacances, mais jamais dans la vie de travail. Et souvent les mères de famille « au foyer » ou en congé parental redoutent les vacances avec tout le monde à la maison !

Cette période de confinement va être une occasion probablement unique dans votre vie de parents d’être beaucoup plus ensemble, de vous découvrir différemment les uns les autres ! Il y faudra de la bonne volonté, de l’ouverture d’esprit et de la patience, mais qui aurait cru que ça vous serait offert un jour ? J’espère que beaucoup, si ils ne sont pas trop malades ou inquiets pour des proches, vont en avoir de la gratitude. Pensez à noter vos difficultés et vos réussites ! Et à les célébrer ! Toutes les occasions de faire la fête seront bénéfiques !

Quelquesoit votre situation, ça va être compliqué, mais il est probable qu’elle ça le soit particulièrement pour les parents de tout-petits, car travailler à la maison avec un petit de 1an ou 2 à occuper…. ça semble mission impossible , non ?

Vous allez faire des découvertes sur vous-mêmes, sur votre conjoint et sur vos enfants ! mais oui ! Peut-être allez-vous aussi vous découvrir une passion pour l’enseignement à domicile ? Pour la création ou l’invention de jeux ? Pour le jardinage ? Pour la peinture ?

Pensez aussi que vous allez récupérer un temps fou, et fatigant, celui des transports, et que vous allez probablement faire des économies !

La situation des enfants :

Déjà , dès la fermeture des écoles, certains étaient en pleurs à l’idée de ne plus voir leurs copains ; aviez-vous senti et réalisé comme c’était important pour vos petits, dès la crèche souvent ? Ils ont de vrais amis, ils partagent leurs journées avec, ils vivent parfois plus de temps avec les copains et la maitresse qu’avec vous !

Savez-vous quels sont habituellement les mots que les enfants entendent le plus : « attends » et « dépêche-toi » ? Bonne source de réflexion pour cette période entre parenthèse où vous pourrez probablement ralentir le rythme, laisser le temps à votre tout-petit d’essayer de mettre sa chaussure ou sa chaussette seul, ou de mettre des heures à manger un yaourt..

C’est il me semble l’occasion de revoir quelques idées et principes, de trier dans les habitudes et les exigences, de vérifier que vos habitudes sont en accord avec vos valeurs ! C’est aussi l’occasion d’acter à quel point vous êtes formidables d’inventivité et de patience. Oui, oui, vraiment ! Je le pense sincèrement ! N’oubliez pas de vous féliciter vous-mêmes !

Je vous partage ci-dessous quelques idées qui sembleront évidentes à certaines, mais pas du tout pour d’autres : quelques idées que je pratique quand je garde des tout-petits (ou des plus grands jusqu’à 8-9 ans au moins). La difficulté principale avec les plus petits est que les activités durent maximum 10 min avant 3 ans !

Faites une liste, ça vous aidera. Notez ce que votre bébé a aimé, ce que votre plus grand voulait refaire etc ! Variez-les chaque jour ; et dans chaque journée, alternez les activités « physiques » et les activités plus calmes.

1/ Pourquoi pas faire un cahier ou un classeur commun selon l’âge de vos enfants ? Vous y relaterez cette période, les actions réalisées, les difficultés rencontrées, surmontées ou non, les bons moments, avec la participation de chacun etc…Ou un reportage photo que vous aurez plaisir à retrouver comme un album souvenir !

2/ pour ceux, bienheureux, qui ont un jardin, quelle chance que cette épidémie arrive maintenant, au début du printemps ! Les petits enfants adorent observer chaque jour les transformations, chercher les bourgeons, cueillir les pâquerettes et autres violettes ! Observer les fourmis et patouiller dans la boue ! Voire biner et planter pour l’été !

3/ même chose en plus modeste pour celles qui ont un balcon : dès 18mois-2 ans, certains sont capables de mettre de la terre dans un pot, de nettoyer le sol avec une balayette, de laver un pot de l’année dernière, de placer les graines, d’arroser puis de surveiller chaque jour.

4/ dans la maison, c’est l’occasion , surtout pour celles qui ont des plus grands et qui d’habitude ne les impliquent pas beaucoup (pas assez ?) dans les tâches ménagères, de les faire participer, de leur apprendre tous ces gestes simples et nécessaires de la vie quotidienne : trier ou plier le linge, verser les granulés du chat dans sa gamelle, nettoyer la table, pourquoi pas cirer des chaussures , etc… tous apprentissages qu’ils ne peuvent faire qu’avec vous !

– Si ils sont réticents, surtout les plus grands, laissez-les choisir quelle action ils veulent faire, plutôt qu’un tour de rôle. Faites une réunion par semaine (ou un peu plus les premiers jours) pour décider de l’organisation et passer avec eux des contrats, écrits si possible. Beaucoup d’enfants sont fiers d’être considérés comme responsables d’une action, et surtout qu’on leur fasse confiance. Décidez avec eux ce qui se passera si le contrat n’est pas rempli, et tenez-vous-y. Félicitez-les de leurs efforts, même incomplets, plutôt que de dire : « tu ne l’a pas fait jusqu’au bout, j’en étais sûre  » Dites plutôt « Merci d’avoir essayé ».

Même pour les plus petits, pourquoi pas leur faire tenir le bout d’un drap que vous pliez, retaper les oreillers, remettre à sa place une couette, mettre le linge dans le lave-linge ou le sèche-linge, ou l’en sortir, etc… actions qui les font bouger et faire un effort physique ! Et avec vous, ce qu’ils adorent !

– jouez à « c’est moi l’enfant et toi la maman » si possible en vrai, et en jouant vraiment le rôle de l’enfant. A condition de ne jamais être trop dans la moquerie, moralisante voire humiliante, ce jeu de rôle est très sain, et vous en apprendra sûrement sur le ressenti de votre enfant, sur vos tics et mots répétitifs quand il vous imitera ! Belles parties de rire en vue !

Une seule règle pour vous : ne soyez pas perfectionniste, et dans cette période où les heures vont s’élargir, ne comptez pas le temps qu’ils y mettent. Encouragez vos enfants dans leurs efforts et leurs essais, ne jugez pas leurs ratages, faites-en des moments de rire, ce sera mieux pour eux et aussi pour vous !

5/ la cuisine est source infinie d’idées ! Bien sûr casser des oeufs, les battre (avec vous), mélanger les ingrédients d’un gateau etc… Mais aussi, laver par terre, essuyer une casserole, couper du fromage avec un couteau à beurre, tartiner des toasts, laver et couper des feuilles de salade, mettre les pommes sur une tarte etc.. jouer à l’eau ! Debout sur un tabouret, (ou mieux une « tour » type Montessori) en petite tenue ou avec un grand tablier, ils se sentiront valorisés et fiers de vous « aider »

6/ Pour les tout-petits, pensez à des choses simples : les bėbés peuvent jouer un bon moment avec un papier à froisser, un bout de scotch ( je vous recommande, la plupart adorent), un post-it, etc.. Ressortez vos bouts de rubans, de dentelles, de laine, vos bracelets ! Ce sont des merveilles pour eux, surtout si ils peuvent les coller sur une feuille. Toutes les boites sont des merveilles aussi .

7/ Faites de la gym dynamique ensemble, ça vous fera du bien et eux ont tellement besoin de bouger ! Et aussi des courts moments de calme, pourquoi pas toute la famille allongée par terre, un peu de méditation, de respiration forte, qu’on doit entendre… l’important est de le faire ensemble. Ou des moments de défoulement où on tape sur des coussins, des batailles d’oreillers, inventez des danses, des sauts.

8/ Récemment je gardais 2 enfants de ma famille pendant les vacances d’hiver, par très mauvais temps. Pour changer de l’obsession des écrans, et pour déjouer des crises, nous avons expérimenté des « ateliers du rire » : rire exprès, avec tous les tons, du timide mal à l’aise, à la sorcière, du cheval au bébé en passant par Hulk ou autre, je vous recommande, ça fait un bien fou aux enfants mais aussi aux parents, comme les parties de chatouille (pour ceux qui aiment ça , bien sûr ! )

En conclusion,

Cette période tout-à-fait inédite et inattendue qui nous tombe dessus, certes complique beaucoup de choses, mais prenez-la comme une aventure (c’est mieux en vrai que dans les films !), essayez de la vivre le plus positivement possible.

N’oubliez pas de multiplier les coups de téléphone ou les échanges vidéos avec les grands-parents, les amis, la famille. Quelle chance d’avoir ces technologies incroyables !

Il est probable que le temps d’écran de beaucoup d’enfants va exploser, pour leur plus grand plaisir, mais attention les temps d’écrans doivent être malgré tout limités, et jamais avant 2-3 ans ! Attention aussi au fait qu’ils ont toujours du mal à revenir sur terre ensuite, et beaucoup de crises ont lieu dans la 1/2 heure après l’arrêt d’un film ou d’un jeu virtuel.

Bon courage à toutes ! J’espère que cette période vous laissera plein de bons souvenirs en famille ! …Peut-être aussi y aura-t-il aussi plus de bébés dans 9 mois !?

Qu’en pensez-vous ? Comment pensez-vous vous organiser ? Prenez-vous les choses avec philosophie ? Partagez en commentaire toutes vos bonnes idées, votre organisation, vous pourrez aider d’autres parents !

Vous pouvez aussi me rejoindre :

-sur Facebook :« La Naissance des Mamans » ou

– sur Instagram : @la_naissance_des_mamans.

-Ou venir retrouver d’autres mamans sur le groupe privé Facebook « Etre une maman heureuse » !

A bientôt !

Martine de Vigan

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le sur vos réseaux sociaux !

2 commentaires

  1. J’ai vraiment adoré ton article Martine, avec toujours autant de bonnes idées! Moi j’appréhendais beaucoup car je sais comment se passent les mercredis et les vacances…:-C Mais finalement les enfants sont contents de faire leurs devoirs. Nous avons décidé d’un planning : j’ai proposé de restreindre au minimum indispensable le temps de devoirs et au final ce sont eux qui m’ont dit « Mais maman ça ne va pas être assez, on ne pourra pas tout faire ». Même mon plus jeune fils qui est à la maternelle a des activités de son école : il est super content et vient me demander pour les faire. Du coup sa plus jeune soeur a aussi eu envie de faire pareil. Nous avons prévu des activités manuelles aussi, des gateaux à cuisiner dans des petits pots de confiture pour les gouters, des massages, des concours d’orthographe à l’oral (même pour moi!!) et aujourd’hui c’est le grand bain des doudous! Finalement, j’apprécie cette période. Elle nous permet de sortir du cadre des horaires imposés, des trajets qui font que je dois réveiller ma puce en pleine sieste, du stress des devoirs du soir parce que les enfants sont fatigués et survoltés et n’ont plus envie de grand chose en fin de journée. On a le temps de se poser, de chercher comment faire les choses autrement, de discuter simplement. Top!

    • Ravie de ton commentaire ! Je pense que si on y met de la bonne volonté, ce sera une période trës enrichissante ! Il est vrai que vous disposez d’un jardin et ça change tout ! Pour les plus grands c’est vraiment dur de ne pas voir leurs copains, il faut faire des whatsapp vidéos, des skypes. Ça va renforcer aussi des liens entre voisins, parents des amis etc.. Par contre, il faut trouver des systèmes pour tous les enfants qui n’ont pas internet, ni de grands frères et soeurs, et dont les parents ne peuvent pas les aider.. Bonne journée !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.