Accueil Soins et Médical Le nez des bébés, leur point faible…

Le nez des bébés, leur point faible…

par : Martine de Vigan
263 views

Qu’il est mignon, le tout petit nez des nouveaux-nés !

Mais voilà, justement, il est trop petit, il se bouche très facilement, soit par les sécrétions, soit par l’irritation de la muqueuse ; si elle gonfle tant soit peu, elle rėtrécit le conduit et empêche l’air de passer !

Petite question : vous-mêmes, avez-vous déjà imaginé ne pas pouvoir vous moucher ? à aucun moment, même quand vous êtes enrhumée ?

Personnellement, je ne supporte pas d’avoir le nez bouché, je deviens obsédée, j’ai l’impression d’étouffer… Pas vous ?

Pourtant les bébés “font avec”, comme dans beaucoup de situations d’inconfort. Ils supportent leur nez bouché, leur nez qui coule, pendant longtemps, le plus souvent pendant plusieurs années… car peu d’entre eux savent tôt demander qu’on les mouche ou le faire seuls.

Hors un nez bouché ou qui coule veut dire respiration par la bouche, donc bouche sèche et irritée la nuit, soif et réveils. Ça peut entrainer mal de gorge, inconfort ou douleur, difficultés à avaler. Nez qui coule veut aussi dire irritation de la peau sous le nez, croûtes, douleur, petites infections, etc…

De plus, les mauvaises nuits à cause des problèmes de nez entrainent fatigue et plus grande fragilité aux maladies, etc… c’est un cercle vicieux ! Pour votre bébé, mais aussi pour vous !

Alors comment faire au mieux ?

Une des premières choses que vous pouvez faire est de contrôler la température des pièces et leur humidité. Equipez-vous au minimum d’un thermomètre à fixer dans la pièce de vie, et un dans la pièce où votre bébé dort. Prenez l’habitude d’y jeter un oeil surtout avant la nuit.

Si la nuit vous-mêmes avez soif, et le nez sec, il y a de fortes chances que votre bébé aussi.

Il est conseillé que la température de l’air respiré la nuit soit entre 16 et 19° maximum. Ça peut vous paraitre frais, mais c’est le mieux pour une bonne respiration et un bon sommeil. Il vaut mieux mettre des vêtements un peu plus chauds, mais que l’air respiré soit frais.

Pour ce qui est de l’humidité, tout dépend de votre logement. La plupart des appartements en immeuble collectif sont beaucoup trop chauffés. Si vous ne pouvez pas régler votre chauffage, servez-vous soit d’un humidificateur (on en trouve à partir de 30€ environ), ou de vos lessives. Essorez le moins possible (vous pouvez arrêter le cycle après quelques tours), étalez sous votre séchoir une surface équivalente de plastique, ou de vieilles serviettes éponges, et installez votre séchoir dans la pièce de sommeil. Si vous avez des radiateurs en fonte, vous pouvez aussi soit poser dessus un plat très plat plein d’eau qui aura une bonne surface d’évaporation, soit poser dessus une serviette éponge mouillée ( 🚫évidemment pas si vos radiateurs sont électriques)

Les soins du nez sont vraiment importants, à condition bien sûr de les faire avec douceur, et en fonction de la situation plutôt que systématiquement.

Le plus important est de trouver une solution pour que votre bébé accepte ce soin. Beaucoup détestent ce moment ! Apprenez-lui le plus tôt possible à se moucher, voire même à faire les soins lui-même ! Si, si, je vous assure, beaucoup d’enfants de 2 ans en sont capables, et ça peut vous éviter bien des difficultés.

Depuis que les pipettes et autres “pchitt” nébulisateurs sont arrivés sur le marché, à base de serum physiologique ou d’eau de mer, les soins du nez ont été transformés, et surtout beaucoup plus efficaces.

Mais il y a quelques conditions à respecter : la position du bébé, impérativement sur le côté, ou assis selon l’âge, et la durée du soin.

La position :

Mettez votre bébé en bonne position avec douceur. Toujours allongé sur le côté, pour que les sécrétions ne soient pas envoyées directement vers la trompe d’Eustache (petit canal très fin qui relie le pharynx, la gorge, à l’oreille moyenne), ce qui risquerait de provoquer une otite.

Bien sûr, si votre bébé associe ce moment à des bisous, des gestes doux et des mots tendres, il l’acceptera mieux que si vous faites les choses en force. Vous pouvez aussi, par ex., placer de chaque côté une image qu’il aime et la commenter. Ou bien créer une petite chanson spéciale pour ce moment-là, un rituel qui lui plaise et qu’il réclamera.

Faites couler très doucement le serum dans la narine supérieure si vous utilisez une pipette, quelques goutes à la fois. Quelquesoit le matériel que vous utilisez, laissez toujours le temps à votre bébé de reprendre sa respiration, de tousser ou d’éternuer entre 2 fois, prévenez-le avant chaque geste.

Le serum dilue les sécrétions épaisses, ramollit les croûtes éventuelles, mais ce n’est pas immédiat, il faut attendre un peu, recommencer plusieurs fois pour être efficace. Si rien ne ressort par la narine opposée, attendez un peu, recommencez une fois, mais n’insistez pas.

Que penser des mouche-bébés ?

Ils sont nécessaires quand il y a beaucoup de sécrétions. Mais à condition que la pression d’aspiration ne soit pas trop forte, surtout chez les tout-petits.

J’ai vu des bébés avec le nez perpétuellement bouché, qui guérissaient… dès qu’on arrêtait de les moucher trop souvent ! Preuve que les aspirations trop fréquentes et trop fortes provoquaient et entretenaient une irritation de la muqueuse, au lieu de seulement évacuer les sécrétions.

Donc choisissez plutôt ceux à aspiration buccale, qui permettent de réguler la force d’aspiration, plutôt que les “poires”, dont l’aspiration est plus difficile à moduler. Et n’oubliez pas de les laver aussitôt après utilisation, à chaque fois !!

Quand faut-il faire les soins de nez ? Combien de fois par jour ?

Si votre bébé ne semble pas gêné, ne ronfle pas trop, laissez-le tranquille.

Ne soyez pas obsessionnelle, comme toujours mettez-vous à sa place…. Combien de fois par jour vous mouchez-vous quand vous n’êtes pas enrhumée ? 1 fois, 2 fois ? Pas du tout ? Il n’y a pas de règle.

Pensez que le nez qui coule un peu, entre autre dehors ou au froid, ne veut pas dire rhume ! Et tant que ce n’est ni permanent, ni vert et épais, ce n’est pas grave !

Le mieux est de le moucher seulement si nécessaire, si il semble gêné, ou si il “graillonne” de l’arrière-nez (bruit qui ressemble au grognement des cochons !) Plutôt avant les repas, car manger avec le nez plein ou bouché n’est pas facile, et avant de dormir bien sûr, d’autant que la position couchée aggrave l’inconfort.

Comment faire si il refuse ? si il hurle et se débat ?

Si vous utilisez un nébulisateur vendu en pharmacie, et que votre bébé l’accepte mal, proposez-lui dès que possible de le faire assis ou debout, si possible devant un miroir : le fait de voir ce qui se passe l’aidera à comprendre et accepter les soins. Et selon la position, vous aussi verrez mieux ce que vous faites. (Attention à avoir un miroir spécial enfants, incassable !)

Un enfant de 2 ans, voire même avant, peut commencer à faire seul ses lavages de nez, au moins partiellement, ou tenir le flacon avec sa main sous la vôtre, devant le miroir, pour qu’il puisse voir ce qu’il fait. Il en sera fier, et aura plus tendance à vous laisser “fignoler” ou “reprendre la main” ensuite !

Même si votre bébé est encore tout petit, asseyez-le dos contre vous, soit sur vos genoux, soit sur la table à langer, votre contact le rassurera. Dans cette position vous pourrez plus facilement le maintenir avec douceur. Et l’impression d’étouffement qu’il craint sera atténuée. Les flacons nébullisateurs actuels sont faits pour être aussi efficaces verticaux qu’horizontaux.

Pensez aussi qu’il redoute peut-être la position allongée pour tous les soins… ( voir aussi mon article “mon bébé hurle sur la table à langer” https://lanaissancedesmamans.fr/mon-bebe-hurle-sur-la-table-a-langer/)

apprenez-lui à se moucher le plus tôt possible :

Essayez réguliérement de lui apprendre à se moucher… certains enfants le font très bien dès 1 an ; il faut pour cela qu’il puisse contrôler son souffle par la bouche et par le nez.

Pour l’entrainer, montrez-lui comment faire en jouant ! Faites-le souffler sur une suspension en papier par ex., sur des bougies d’anniversaire, sur un ballon léger etc….la plupart adorent ça ! Puis quand il contrôle le souffle par la bouche, apprenez-lui à “faire le bison en colère”, souffler un coup net par le nez en fermant bien la bouche…

N’oubliez pas de toujours lui montrer comment vous faites vous-mêmes.

Malgré tout, certains petits n’y arrivent pas pendant plusieurs années, encouragez-le, surtout félicitez-le de ses efforts, ça viendra !

En conclusion, courage, ne négligez pas ce soin, difficile mais important pour son confort et pour sa santé. L’encombrement du nez et les reniflements ont un rôle important dans les otites.

Et surtout ne vous jugez pas, même si vous ne trouvez pas tout de suite comment apaiser ce moment. Il y a des choses que vous devrez imposer à votre bébé même s’il ne veut pas, et entre autres celles qui concernent sa santé. A vous, qui connaissez le mieux votre enfant, de trouver les bons moments, les bonnes distractions et façons de faire, de le tenir etc.. pour éviter des crises.

Et vous ? comment faites-vous ? quelle solution, quel rituel avez-vous trouvé pour lui faire accepter les soins du nez ? Dites-le moi en commentaire, je serai ravie de vous lire ! Cliquez sur j’aime et n’hésitez pas à partager cet article à d’autres mamans que ça pourrait intéresser,

A bientôt !

Martine de Vigan

Laissez un commentaire

En utilisant ce formulaire, vous acceptez que vos données soient utilisées par ce site, uniquement pour vous répondre.

3 Commentaires

Viviane 5 mars 2020 - 11 11 22 03223

Merci pour cet article Martine, toujours aussi bien détaillé, expliqué et plein d’astuces!
A la maison, nous lavons le nez de notre plus jeune fille avec du sérum phy aspiré dans une petite seringue : elle ne se laisse faire que si c’est elle qui remplit la seringue. Et très important, le “signal” de fin de lavage de nez qui est de remettre le bouchon sur le flacon. Notre plus jeune fils lui par contre ne veut ni lavage de nez ni se moucher : il se laissait faire tout petit mais maintenant il préfère s’essuyer le nez qui coule sur ses vêtements et il faut négocier pendant de longues minutes pour qu’il accepte de souffler dans un mouchoir.

Répondre
Martine de Vigan 5 mars 2020 - 23 11 06 03063

Pas d’inquiétude, ça viendra ! Il faut le faire en jeu si possible ! Mais souffler par le nez est un geste que certains enfants ont du mal à faire avant pluslieurs années ! Peut-être avec les freres et soeurs, a celui qui fera le plus de bruit ?

Répondre
Martine de Vigan 11 mars 2020 - 14 02 24 03243

Merci pour ton avis “vécu” ! Attention toutefois à ne jamais replonger la seringue dans le flacon avant de l’avoir bien lavée !

Répondre

Ce site utilise des cookies pour vous proposer une navigation plus personnalisée.. Cliquez sur "j'accepte" pour continuer votre navigation J'accepte Lire plus