Accueil Vie quotidienne, trucs pratiques “Docteur, il bouge trop !!”

“Docteur, il bouge trop !!”

par : Martine de Vigan
97 views

C’est la première phrase que cette maman m’a dite en entrant en consultation ! “Docteur, il bouge trop, est-ce que c’est normal ?”

Ça m’a marqué car elle arrivait avec un magnifique petit garçon de 18 mois, souriant, apparemment en pleine forme, vraiment craquant !

…et qui n’a quasiment pas bougé pendant toute la consultation ! En tous cas, par rapport à d’autres !

Je me souviens qu’on en a ri, surtout parce qu’elle était arrivée si inquiète qu’il me gêne, qu’il touche à tout, qu’il courre partout !

En fait, je lui ai demandé de le laisser faire, de le laisser libre pour l’observer, et il a joué, fait le tour de la pièce, a voulu monter et descendre des genoux, pris et reposé les jouets, voulu sa tétine etc.. de façon tout-à-fait normale, et, à ma grande surprise, sa maman a insisté “vous voyez, c’est comme ça toute la journée, il ne tient pas en place “!

Cette maman, habituée au calme avant d’être maman, était vraiment fatiguée par ce mouvement perpétuel ! Elle ne supportait plus qu’il bouge, et surtout, ayant entendu parler du TDAH(trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité), elle s’angoissait que son fils en soit atteint !

Elle m’a confirmé qu’elle n’avait jamais vécu avec un tout-petit auparavant, même pas une journée complète ! Elle n’imaginait pas qu’un enfant de cet âge ait une telle énergie, un tel plaisir et besoin de se dépenser ! J’ai pu la rassurer sur la bonne santé de son fils !

Ma grand’mère disait “les bébés sont magnifiques à Paris parce qu’on a l’habitude de les sortir tous les jours, quelquesoit le temps !”. Je ne sais pas si elle avait raison et si c’était la réalité !

Mais il est vrai qu’actuellement beaucoup de tout-petits sortent trop peu, même parfois quand ils disposent d’un jardin !

Et certains enfants ne sortent que pour aller au supermarché, voire dans les galeries commerciales ! Ils sortent, mais en voiture, avec de fait très peu de liberté de mouvements et de dépense d’énergie.

C’est évidemment en partie à cause du climat et de la pollution en ville, à cause du danger des voitures, de la nécessité de les surveiller tout le temps ! On a froid, on s’ennuie en les emmenant au jardin !

Pour beaucoup d’adultes, c’est insupportable de les emmener promener ! C’est ressenti comme une perte de temps, une obligation ennuyeuse et pénible.

Pourtant il y a de multiples avantages à sortir avec eux :

Dès 2-3 mois, la moindre sortie même en poussette ou en porte-bébé a plusieurs effets bénéfiques :

–d’une part, la stimulation, la sollicitation des sens, vue, bruits, odeurs, la découverte de la vie extérieure, la rencontre d’autres gens ! et dès qu’ils sont assis dans une poussette, ou même en porte-bébé, que de choses à voir, que ce soit en ville ou dans la nature !

Et qui dit stimulation sensorielle, dit aussi travail cérébral intense et bonne fatigue ! Bien dosée, elle ne peut que favoriser appétit et surtout sommeil.

–D’autre part, souvent votre bébé excité va s’endormir dès que vous serez dehors, bercé par le rythme de vos pas, vite saoûlé par la difficulté de suivre des yeux tout ce qu’il y a à voir et qui bouge, mais aussi parce qu’il retrouve les impressions de pendant la grossesse.

–Autre bénéfice, dès qu’il marche de façon vraiment autonome, il expérimente le plaisir de bouger, de courir, d’aller où il veut, d’explorer etc… il a attendu 9 mois de grossesse, puis plus d’un an sans pouvoir bouger seul de façon vraiment libre ! Quel bonheur ! Quel sentiment de puissance et de liberté ! Il a absolument besoin de ça !

Qu’est ce qui est normal ? A partir de quand s’inquiéter ?

Les bébés sont tous différents, et parfois les parents sont surpris d’un 2ème bébé totalement différent du 1er, dans un sens ou dans l’autre.

Les neuro-pédiatres et les spécialistes du cerveau des bébés, et de leur développement considèrent à l’heure actuelle qu’à 6 mois, un bébé peut avoir environ 4-5 minutes de concentration ; entre 1 et 2 ans, un maximum de 10 minutes sur le même jeu, etc.. Certes il y a des exceptions, certains enfants sont tellement fascinés par un livre, par un jeu, qu’ils vont y rester un peu plus, mais c’est l’exception.

L’idéal est donc d’alterner des moments calmes et des moments très actifs. Par ex. un câlin avec un livre, puis on met une musique entrainante et on danse ; un moment de concentration avec des cubes à empiler, puis on casse la tour en criant !

Quand vous partez faire des courses, avec votre petit en porte-bébé ou en poussette, prévoyez de passer dans un endroit où vous pourrez le laisser courir et explorer librement, ce sera tout béneéice pour vous après.

Ou si il ne marche pas encore, laissez-le libre de ses mouvements dès que vous rentrez chez vous. Ne le couchez pas tout de suite, même si “c’est son’heure” ! Ne le mettez pas tout de suite dans un siège où il ne peut pas bouger.

Pensez aussi que le mouvement c’est la vie ! Imaginez que votre enfant reste sans bouger ! Comment réagiriez-vous ? Vous seriez inquiète ! Non ?

Si vous avez des doutes, demandez aux personnes de votre entourage qui connaissent bien les petits, de l’observer et de vous dire leur ressenti . Ça peut être le personnel de la crèche, à votre amie qui a des jumeaux ou 3 garçons .

Observez aussi si cette agitation est permanente, ou seulement par moments. Reste-t-il tranquille contre vous pendant un câlin ? Ou pendant la partie qu’il préfère du repas ? Pendant le bain ? Votre enfànt ou vous, avez-vous des raisons de stress en ce moment ? L’agitation est souvent le signe d’une grande anxiété..

Il faut un peu de temps, et une bonne observation pour évaluer si vraiment votre enfant bouge trop, et si, réellement, certains enfants sont atteints de troubles de l’attention. Tous les enfants ressentis comme “trop remuant” n’en font pas pour autant partie !

Il ne s’agit pas de nier votre fatigue, surtout après une longue journée de travail, de transports etc .. Trouvez un moment, même court pour vous ressourcer, il suffit parfois de quelques minutes. Un coup de fil à une amie sur le chemin du retour le soir, une pause sur un banc ou dans un café .

Ou mieux, réfléchissez si vous pourriez vous faire un peu plus aider. Beaucoup de mamans, en France, ne connaissent pas tous les dispositifs auxquels elles ont droit. Parfois aussi, un échange d’entraide serait peut-être possible avec une autre maman, de la crèche ou du quartier, pour faire chacune un temps de sport ou de détente.

Les petits bougent, beaucoup, tout le temps ou presque, de leur réveil à leur endormissement, et c’est normal ! Pensez que d’ici quelques (rapides) années, vous vous plaindrez que le même, ado, ne bouge pas assez !

C’est important de la savoir, de se connaitre soi-même et de connaitre ses propres limites, ce qu’on peut supporter ou non, et autant que possible, se faire aider !

Avez-vous lu mon article “Se faire aider, c’est nécessaire et ça s’apprend” ? pour le lire, cliquez sur ce lien : https://lanaissasncedesmamans.fr/se-faire-aider-cest-necessaire-et-ca-sapprend

Alors, ne vous inquiétez pas, réjouissez-vous de cette merveille qu’est la vitalité de votre petit !

A bientôt,

Martine de Vigan

Laissez un commentaire

En utilisant ce formulaire, vous acceptez que vos données soient utilisées par ce site, uniquement pour vous répondre .

Ce site utilise des cookies pour vous proposer une navigation plus personnalisée.. Cliquez sur "j'accepte" pour continuer votre navigation J'accepte Lire plus